Le Whitney Museum of American Art a, depuis quelques années, fait rentrer des artistes issus du Net Art dans les musées. Parmi les nombreux artistes consacrés en tant que tel par le Whitney Museum, on peut trouver Ben Benjamin, concepteur du site Superbad.com.

Superbad consiste en un enchevêtrement de pages, certaines graphiques, d’autres narratives, qui n’ont de prime abord aucun lien les unes avec les autres, si ce n’est celui qui est fait informatiquement, par l’intermédiaire du clic de la souris. Une page a souvent plusieurs liens, et chaque internaute découvre donc cette œuvre d’une manière différente.

L’esthétique de l’ensemble cotoie souvent le bizarre, voire le grotesque, avec des références constantes à la culture de masse. Le site contient au moins 143 pages différentes, mais est en constante évolution.

Suite à la reconnaissance de Superbad comme étant de l’art par le Whitney Museum, Ben Benjamin s’exprima sur le sujet, en assurant qu’il n’avait jamais pensé qu’il faisait de l’art en concevant son site. Il s’interrogea également sur le fait que, parce qu’un musée mettait en valeur une œuvre conçue pour le média Internet, celle-ci acquérait tout à coup un crédit qu’elle n’avait pas auparavant auprès des spécialistes de l’art.

Liens :

–         Superbad : http://www.superbad.com

–         Superbad sur Whitney Artport : http://artport.whitney.org/exhibitions/biennial2000/benjamin.shtml